webleads-tracker

Une campagne de Cold Emailing réussie pour dépasser la concurrence

Aimant attirant d'autres aimants
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Cold Emailing : Comment se démarquer de ses concurrents ?

Chaque jour, une personne reçoit près d’une dizaine de messages dans sa boîte mail. On pense alors à utiliser cet outil de communication pour prospecter. Encore faut-il adopter les bonnes méthodes pour réussir à se démarquer de ses concurrents. Pour réussir son Cold Emailing, voici nos conseils.

Un rappel sur le Cold Emailing

Tel que son nom l’indique, le Cold Emailing est une technique d’approche vers un prospect par email. On parle alors d’un démarchage à froid étant donné que la personne ne s’attend pas à recevoir votre message. Il ne s’agit pas de publicité ni de proposition de vente. Le but est d’obtenir un rendez-vous avec la personne. Cette technique est surtout utilisée en B2B. Si elle est bien pensée, la stratégie dispose de nombreux avantages.

Les atouts du Cold Emailing

Avant tout, le démarchage à froid par email permet à la fois de gagner du temps et de l’argent. On perd moins de temps parce que le contact peut être établi simultanément et de façon automatique. On ne débourse pas tant, car le Cold Emailing ne coûte presque rien. Comptez juste l’achat d’un logiciel d’automatisation qui va aider dans la démultiplication rapide des messages. Certaines offres proposent même des essais gratuits pendant un certain délai qui vont vous permettre de lancer votre prospection sans rien débourser.

De plus, il est beaucoup moins dérangeant que les autres méthodes comme le contact par téléphone ou le porte-à-porte. Ce qui va réduire les frustrations et augmenter les chances d’acceptation de rendez-vous.

Enfin, le Cold Emailing, une fois mis en place, peut être automatisé et vous donner plus de temps pour vous consacrer à des éléments plus importants dans votre entreprise. Mais comment réussir cette démarche, surtout face aux nombreux concurrents qui recourent au même procédé ?

Les bons conseils pour réussir le Cold Emailing

Démarcher à froid par email n’est pas un jeu d’enfant. Mettre en place une bonne stratégie pour pouvoir atteindre le prospect et ne pas faire atterrir le message dans le spam en sont les clés.

Un bon ciblage

Comme avec toute prospection, vous devez cibler au mieux votre clientèle. Il s’agit principalement d’établir un contact B2B. Ce qui conduit à l’email professionnel et non pas personnel.

Il est possible de créer des personas pour avoir une idée plus précise du client ciblé. À l’aide d’une fiche fictive, vous pourrez mieux imaginer le prospect et l’approcher de manière plus personnalisée malgré l’automatisation des emails.

Création d’une liste d’emails

Une fois la clientèle ciblée, établissez une liste des emails à contacter. Certains pensent que l’achat de fichier client est un atout. Or, c’est peu recommandé, car il peut contenir différentes erreurs et inexactitudes d’informations.

Il est préférable d’établir par vous-même votre fichier client en allant par exemple sur LinkedIn, générer des filtres efficaces pour filtrer votre recherche et exporter automatiquement ces contacts enrichis via Kaspr. 

Écriture d’un message attractif

Le but du Cold Emailing étant de susciter l’intérêt du prospect jusqu’à obtenir un rendez-vous, il vous faut rédiger un email digne de ce nom. À cet effet, écrire un message bref et précis ne dépassant pas les 150 mots. Au-delà, le prospect risque de s’ennuyer et pensera à zapper.

Dans cette centaine de mots, évitez de parler de vous. Mentionnez plutôt les besoins et attentes possibles du prospect pour ensuite proposer une action satisfaisante.

Enfin, il n’est pas nécessaire de créer un email publicitaire avec des images et logos de toutes sortes. Bien au contraire, il est préférable de laisser le message aussi simple que possible, noir sur un fond blanc avec une touche de personnalisation.

Personnaliser les messages

Comme nous sommes en pleine prospection, le client reste roi. Il est impératif de personnaliser le message autant que possible. Certes, vous n’allez pas rédiger chaque email pour des milliers de prospects, mais laissez tout de même une impression de message unique. C’est également un moyen pour démarquer votre email des autres messages que le prospect est amené à recevoir.

Automatiser l’opération et relancer

Enfin, pour gérer au mieux votre prospection, pensez à automatiser l’envoi des emails. Relancez s’il le faut sans pour autant harceler le client. En principe, la prospection par email s’étend entre 45 et 60 jours avec au moins 5 relances. Vous voilà prêt pour une bonne prospection avec le Cold EmailingÀ vous de jouer.

Commencez dès maintenant la prospection

Partager cet article avec un collègue

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la newsletter !

+ de 10 000 personnes ont souscrit à notre newsletter hebdomaire. Recevez tous les lundis des astuces de vente et growth hacking !